05.jpg
< Retour

La médiathèque

DSC 6090
Médiathèque  "Louis Perceau"
 4, square d'Anié 79510 COULON
Renseignements : 05 49 35 84 44
 
Contact :  Catherine LEGENDRE, Sandrine PIGNON
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet : cantalogue.agglo-niort.fr
 
Horaires d'ouverture
  • mardi de 16h à 18h30
  • mercredi de 14h à 18h30
  • fermeture le jeudi
  • vendredi de 10h à 12h30 et 16h à 18h30
  • samedi de 10h à 12h30 et 14h à 17 h
 

La médiathèque est ouverte à tous, librement et gratuitement.

3 postes disponibles permettent d'accéder à internet et un accès wi-fi permet de se connecter avec ses propres équipements.
 
Pour emprunter les livres, revues, disques audio et DVD, il est nécessaire de s'inscrire.
Cotisation annuelle :
  • Livres et revues, gratuit jusqu'à 25 ans, 10 € plein tarif
  • Multimedia, 10 € jusqu'à 25 ans, 30 € plein tarif
  • Sur présentation de justificatifs, possibilité de tarifs réduits.

L'inscription permet d'utiliser les ressources des 16 médiathèques et ludothèque constituant le réseau communautaire.

Sur présentation de justificatifs, possibilité de tarifs réduits.

Les services

Bébés lecteurs : pour les moins de 3 ans - un mercredi par mois à partir de 10h.
 5 avril, 3 mai, 1er juin

 

Le progamme des animations est à découvrir sur le CANtalogue

 

LOUIS PERCEAU 
Louis Perceau est né le 22 septembre 1883 à Coulon. 
Apprenti tailleur au sein de l'entreprise familiale il découvre assez tôt la poésie de Malherbe et le goût des histoires gaillardes de son grand-père. 

Les "Contes de la Pigouille" sont le témoignage de cette enfance heureuse au pays des eaux, et seront publiés en 1916, en feuilleton dans le journal "L'Humanité". 
En 1901, Louis Perceau, le tailleur, monte à Paris : il découvrira le Montmartre bohème et chansonnier, les mouvements anarchiste et socialiste qui feront de lui un homme nouveau et engagé dans une vie politique et littéraire, tonitruante et visionnaire de ce siècle naissant. 

Sous divers pseudonymes la poésie érotique et les contrepèteries seront ses domaines de prédilection aux côtés de Guillaume Appolinaire et Fernand Fleuret. 
De tous les combats, militant actif de la 1ère heure socialiste, résistant redoutable à l'occupant fasciste, il s'éteindra à Paris le 20 avril 1942 alors même que la résistance française exilée diffuse sur Radio Londres ses contrepèteries.

Joomla SEF URLs by Artio

Infos, bons plans, événements...

Abonnez-vous à notre newsletter !